Portrait : Beni MAKOUANA, un joueur promis à un avenir exceptionnel

0
484

Né le 28 septembre 2002, Beni MAKOUANA a été sans conteste l’une des révélations de la phase aller du championnat national ligue 1 saison 2017-2018. Le jeune attaquant des Diables Noirs a fait preuve de beaucoup de percussion dans son jeu aux côtés de Kader Bidimbou, Kollo Lorry et Prestige Mboungou. Le potentiel  individuel affiché par Beni MAKOUANA a donné beaucoup satisfaction à l’ensemble du staff technique.

 

Le samedi 27 janvier 2018, au stade de l’unité à Kintélé, lorsque Beni MAKOUANA fait son entrée au cours du match Diables Noirs – Patronage, les vieux supporters des aiglons n’en croient pas leurs oreilles. Un MAKOUANA chez les Diables –Noirs ! Cela a tout l’air d’être anormal puisque Béni MAKOUANA est le petit-fils des célèbres MAKOUANA « Bolida » et « Gabard » de l’époque bénie du CARA.

 

Formé au club Espoir de Ouénzé (4e Division), le jeune Béni évoluera tour à tour avec  l’équipe Mbila Sport (ligue de Brazzaville) et Ajax de Ouénzé (Ligue 2). Mais c’est à Ajax de Ouénzé qu’il affute véritablement ses armes pour une ascension fulgurance sous les ordres du coach Roger NIANGA.

En 2017, il découvre l’élite avec la Jeunesse Sportive de Poto-Poto avant de gravir un autre pallier en signant chez les Diables Noirs cette saison. Le grand public découvre alors un gamin pétrit de talent qui ne demande qu’à se faire connaitre. Il s’adapte facilement en jouant en  complémentarité réelle avec ses compères offensifs.

Beni, moins utilisé cette saison en championnat, ne cesse d’impressionner les observateurs du club le plus populaire du Congo. A l’aile droit, son poste de prédilection, comme en pointe de l’attaque, où il a pallié les absences de Kader Bidimbou ou de Prestige Mboungou, le jeune espoir congolais répond toujours présent lorsqu’on fait appel à lui. Pour son entraineur Clément Massamba, il est même à l’heure actuelle en pleine progression et devient le plus performant. En effet, l’attaquant diablotin n’en finit plus de brûler les étapes. Même s’il sait que le plus dur est toujours devant lui, à savoir confirmer.

Fasciné sur le plan local par Sidoine Beaullia et à l’international par Kinsley Coman et Kylian Mbappé, Béni ambitionne de jouer longtemps au haut niveau puis de gagner des trophées pour le bonheur de ses fanatiques.

Dès 2016 il intègre l’équipe des Diables Rouges U17 avec qui il a totalisé près 8  apparitions. Il a aussi disputé  et gagné le Tournoi de l’UNIFFAC 2016 avec des statistiques plutôt encourageantes : un (1)  but et six (6) passes décisives. Le jeune prodige congolais étonne grâce à ses qualités : vitesse, puissance, dribble, lucidité et précision.  Cette année, il fait partie  des espoirs (U-20) du Centre National de Formation de Football engagés dans les éliminatoires de la CAN U-20 Niger 2019 dont la phase finale aura lieu en février 2019 à Niamey.

.

Beni dispose d’une pointe de vitesse qu’il allie avec des dribles, ce qui lui permet de déborder sur les côtés pour mieux servir ses coéquipiers. Un des observateurs averti qui a requis l’anonymat a déclaré à son sujet « qu’il  ira loin s’il reste sérieux et concentré. Réussir à passer autant de joueurs avec une telle vitesse est une chose, mais avoir la faculté et la lucidité de délivrer une passe au moment crucial démontre de grandes compétences et de la maturité ». Cette analyse confirme sa bonne forme en club et en sélection.

 

Roland OKOURI son coéquipier en sélection a déclaré : «J’attends plus de lui. Plus de régularité, plus de concentration, et plus de maturité dans ses performances. Je veux également qu’il soit plus agressif. Pas agressif pour donner des coups mais agressif dans l’attaque de son ballon. La patience et le travail, dont il fait preuves, payeront un jour. C’est une évidence »

 

Par Ben’K-AUBINSON

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
10 − 8 =