Ligue africaine des champions : Saint-Michel de Ouenzé déchante et compromet ses chances

0
96

Echange des fanions entre les deux capitaines. A dr. Diafouka de St Michel de Ouenzé. (Ph. Rogalvy)

Enyimba n’est pas venu ici pour limiter les dégâts, a dit je ne sais qui. Cela s’est confirmé. Le champion du Nigéria a confondu et battu Saint-Michel de Ouenzé, par 1 à 0,  devant le maigre public qui a fait le déplacement du Stade Massamba-Débat, dimanche 30 janvier. En match aller du tour préliminaire de la Ligue des champions.

Un but contre zéro! Saint-Michel de Ouenzé le réalise à peine. D’autant plus qu’il n’avait rien épargné pour se rendre crédible, disent ses dirigeants, tandis que son entraîneur avait clamé que, cette fois,  Enyimba n’éliminera pas un club congolais. Surtout qu’une partie de sa préparation est émaillée de résultats positifs, glanés à Kinshasa, contre D.C.M.P et Vita Club.

Tout cela conférait une soi-disant envergue à Saint-Michel de Ouenzé, lui autorisant à envisager l’avenir sous des couleurs plus gaies. Tout le monde a misé, avec raison, sur les victoires encore fraîches sur les deux grands du football kinois, pour aborder le match du 30 janvier. Eu égard, aussi, aux piétinements réguliers d’Enyimba dans le championnat du Nigeria (13ème  sur 20 équipes, au classement). Au vu de ces statistiques, certains n’ont pas hésité à pronostiquer en faveur de leur équipe. Cela est sportif.

On a dû constater le contraire dans la pratique. Dans un stade clairsemé, comme si le public savait que rien de bon ne sortirait des petits pieds des joueurs de Saint-Michel de Ouenzé, Enyimba a lancé un défi sportif de plus aux Congolais, en engluant leur représentant. Ça arrive souvent. C’est sportif aussi.

Saint-Michel de Ouenzé a donc déchanté. Et a, peut-être, déjà creusé sa propre tombe. Le match retour, à Aba, est si périlleux que c’est à domicile qu’il se devait de construire sa qualification. On ne revendique pas une victoire quand on n’a pas les moyens de son ambition. Ce qui s’est passé était prévisible.

Le match

Pourtant, lorsque la partie démarre, Saint-Michel de Ouenzé se veut convaincant. Aussi passe-t-il à l’action, à l’image de Loryl Nkolo qui obtient un coup franc, dès la première minute. Mais, ce n’est que partie remise. D’autres offensives guettent la défense nigériane. Et si à la 18ème minute, le lob du Nigérian Ifeany reste muet, le sprint du Michaëlien Makolo (20e) apporte un penalty, l’arrière gauche d’Enyimba ayant, astucieusement, «manié» le ballon. Mais, désigné pour le transformer en but, le capitaine Diafouka ne s’empêche nullement de placer le ballon hors du cadre.

La réaction d’Enyimba fuse. Progressivement, sa bonne organisation de jeu fait craindre le pire. Qui se produit à la 40ème minute, le coup franc d’Ifeanyi laissant pantois le gardien de but Diampamba: 1-0, pour Enyimba. La fin de la première période est sifflée sur ce score.

La deuxième mi-temps sera-t-elle un modèle de football offensif pour Saint-Michel de Ouenzé? On espère qu’il rompra les filets. Rien ne s’y fait. Ce qui fait l’affaire des Nigérians. Ces derniers ne dissimulent plus leur joie de jouer. Ils se croient même tout permis. Témoins, les chevauchées fantastiques de leurs attaquants, qui sont à deux doigts d’aggraver le score, huit minutes après la reprise.

A ce rythme, Enyimba s’achemine vers un succès. Il ne le cache pas. Le public, non plus, un peu écoeuré, qui traite les joueurs congolais de tous les noms des oiseaux de la forêt. Et le coup de sifflet final de l’arbitre tchadien, Adam Cordier, surprend les deux équipes…

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

 

Memo

Enyimba bat Saint-Michel de Ouenzé (1-0). But: Ede Ifeanyi (30e)

S.M.O: Diampamba; Itsa, Diafouka (cap), Ollando, Bouesso; Mboungou, Mpouta, Sam Ledor (puis Mambahou, 47e), Makolo (puis Makiessé, 47e); Sylla (puis Ambion, 66e), Nkolo. Entr.: Clément Massamba.

Enyimba: John Lawrence; Johnson Chidzie, Udoji Chinedu, Kelvin Njoku, John Agbawu; Nnaemeka, Emmanuel Anyanwu, Philp Auta, Junior Osagie (puis Bernard Okoro, 61e); Ifeanyi Ede, Rasheed Olabiyi (puis David Tyaukage, 74e).

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
13 − 11 =