LÉGENDE DU FOOTBALL CONGOLAIS : FRANÇOIS M’PELE

0
271

François M’Pelé est né le 13 juillet 1947. Attaquant international congolais, il possède un palmarès impressionnant : 463 matchs, 163 buts (en championnats hors coupes de France et matchs amicaux), champion de la  Coupe d’ Afrique des Nations en 1972 etc. C’est le sportif congolais qui jusqu’ alors a le plus marqué le football européen.

On peut presque dire que l’histoire d’amour de François M’Pélé avec le football a commencé à Mouyondzi. En 1963, il est en internat au CEG de Mouyondzi. C’est dans l’équipe de Mouyondzi, « Bota Fogo » qu’il commence à jouer au football  .Il garde un très bon souvenir  de ses années au collège de Mouyondzi  où ils étaient placés sous la houlette de M. Mikololo alors Directeur du CEG de 1963 à 1966.

Il retourne à Brazzaville sa ville natale en1966. Il intègre alors le Standard de Brazzaville. C’est alors qu’il commence sa carrière de joueur professionnel. Il y jouera pendant deux ans en tant que milieu de terrain. C’est au cours de sa 3ème année dans ce club qu’il est sollicité par un corse, Charles Feliciagi pour aller jouer à Ajaccio.

Il arrive à Ajaccio dans le courant du mois de juillet 1969. Celui que l’on appelle « la flèche noire » ou « l’enfant de Brazzaville » est déjà bien connu dans les sphères du football africain. Cela dit, en Europe, c’est un illustre inconnu. François M’Pelé est recruté afin de pallier au départ d’Etienne Sansonnetti, légende vivante d’Ajaccio. Autant dire que la tâche s’annonce difficile pour le jeune africain. M’Pelé est titularisé pour la première fois avec l’A.C.A. le 19 octobre de la même année, au stade de Timizzolu, devant Lyon. Il est l’artisan de la victoire des Ours devant les Gones. Rapide et efficace devant le but, il apporte un plus considérable à l’attaque rouge et blanche. Au début de l’année 1970, M’Pelé devient le chouchou du public ajaccien. Son sens du but et son jeu spectaculaire, associés à sa rapide adaptation font de la « flèche noire » un titulaire indiscutable du dispositif d’Alberto Muro. Le 3 avril 1971, M’Pelé entre dans la légende lorsqu’il signe un quadruplé somptueux au stade Armand-Cesari de Furiani, face au S.E.C.B. L’A.C.A. s’impose 4 à 1 et ambitionne alors d’accrocher une place pour la coupe U.E.F.A. A Ajaccio, François M’Pelé compte de nombreux amis. Son amitié avec le grand Marius Trésor permet de cimenter un peu plus le bon état d’esprit du groupe ajaccien. M’Pelé par ailleurs témoin au mariage de Marius Trésor, célébré par Pascal Rossini, le maire d’Ajaccio. Mais c’est surtout sur le terrain que François M’Pelé fait parler de lui. Les anciens se souviendront par exemple du magnifique doublé réalisé contre le grand Saint-Etienne de Sarramagna, Larqué, Santini, Revelli, Beretta et Herbin, au cours de l’hiver 1972, permettant aux Ours de s’imposer 2 buts à 1. Cette même année, François M’Pelé remporte avec son pays la célèbre Coupe d’Afrique des Nations. Finalement, le 14 décembre 1973, M’Pelé quitte l’A.C.A., alors en deuxième division, pour rejoindre les rangs du Paris Saint-Germain, que les dirigeants veulent mener en D1. Ce transfert permet à l’A.C.A. de réaliser une bonne opération financière. Sous l’égide de l’AC d’ Ajaccio, François M’pélé marque plus de 70 buts.

Pendant cette période, il y a un intermède très important : Yaoundé 72. En effet, il fera partie  de l’équipe nationale congolaise qui remportera la coupe d’Afrique des Nations. Ses performances jouent d’ ailleurs un rôle majeur dans cette victoire.

En 1973, M’Pelé rejoint le récent club du Paris Saint-Germain qui évolue alors en Division 2  et participe à la montée du club en première division. Il marque notamment le premier but du match retour de barrages remporté quatre buts à deux face au Valenciennes Football Club qui voit le retour du club parisien dans l’élite. La saison suivante, face au Football Club de Metz  il marque un doublé lors du premier match de Ligue 1 du PSG au Parc des Princes . Auteur de 95 buts en 217 matchs, M’Pelé ne remporte aucun titre avec le club de la capitale mais détient le record de buts marqués en Coupe de France avec le PSG (28 buts). En 1977, il est nommé Meilleur buteur de Championnat de France avec 23 buts.

Quittant Paris en 1979, il passe ensuite deux saisons à Lens, puis termine sa carrière européenne au Stade rennais, alors en D2. Retrouvant le poste d’avant-centre, M’Pelé montre qu’il n’a rien perdu de son efficacité avec les « Rouge et Noir », malgré ses 34 ans. Ses 17 buts permettent au club de réaliser une belle saison, même si la remontée dans l’élite n’est pas au bout.
À l’issue de cette unique saison à Rennes, il retourne dans son pays et joue deux années supplémentaires. Par la suite, il se reconvertit dans la boulangerie, mais devient surtout membre de la fédération congolaise, dont il est devient un des conseillers.

Dans les années 2 000, il est victime d’un AVC. Il est évacué grâce à un fond de retraite pour les anciens footballeurs.

Aujourd’hui, M. François M’pélé vit à Pointe Noire. C’est un homme d’affaires il gère notamment une grande boulangerie dans le centre –ville. De temps en temps, il talque le ballon les week-ends. Il est conseillé technique auprès de la Fédération Congolaise de Football.  Il pense que les jeunes congolais ont un réel potentiel pour le football et que certains d’ entre eux pourraient faire des carrières internationales. Mais comparés à des jeunes  d’autres pays comme la Côte d’ Ivoire ou le Sénégal, les jeunes congolais évoluent dans un contexte difficile.

C’est un homme qui aime son pays. Il aurait pu passer sa retraite en Europe, certainement dans de meilleures conditions d’ ailleurs. Mais il a choisi de resté ici.

Nom : M’Pelé

Prénom : François

Nationalité : Congolaise (Brazzaville)

Date de naissance : 13/07/1947

Lieu de naissance : Brazzaville (République du Congo)

Taille : 1,73 m

Poids : 70 kg

Poste : Attaquant

International : Équipe du Congo

Carrière :

Joueur :
Standard de Brazzaville (Congo, 1954-1968)
AC Ajaccio (1968-1973)
Paris Saint-Germain (1973-1979)
RC Lens (1979-1981)
Stade rennais FC (1981-1982)

Palmarès :
Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 1972 avec le Congo

  • 29 sélections et 12 buts en équipe du Congo entre 1971 et 1978

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
25 × 15 =