Interview. Jean-Michel Mbono: « J’ai décidé de ne pas me présenter aux prochaines élections fédérales »

0
185

De passage à Paris, le président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) a annoncé aux Dépêches de Brazzaville qu’il ne sera pas candidat à sa succession lors des élections fédérales, le 25 septembre, pour des raisons médicales.

Les Dépêches de Brazzaville : Président, vous souhaitez adresser un message au football congolais. Lequel ?

Jean-Michel Mbono. : J’ai décidé de ne pas me présenter aux prochaines élections fédérales pour des raisons de santé. Ce poste de président de la Fécofoot n’est, à mes yeux, ni une propriété ni un apanage ou un privilège. J’estime donc que le moment est venu de passer le flambeau à la génération suivante.

Et c’est avec fierté que je quitte cette fédération, devenue une organisation moderne à l’image du siège dont elle est désormais dotée mais aussi de ses bus, de son ambulance et des deux terrains synthétiques de Dolisie et Massamba-Débat. J’ajouterais à notre crédit les subventions obtenues pour nos clubs.

Le football m’a tout donné et je suis fier de lui avoir rendu, d’abord comme joueur et puis comme dirigeant. Car mon mandat, qu’on le veuille ou non, a donné des résultats.

Et je pense qu’en dehors de feu président Makoundza, aucun président ne peut se targuer d’un tel bilan : depuis 2011, les compétitions nationales ont eu lieu chaque année, le Congo est 83e au classement Fifa, alors qu’il était 169e à notre arrivée.

Après des années d’absence sur la scène internationale, le football congolais a retrouvé le goût de la victoire avec les succès de l’AC Léopards, en Coupe de la Confédérartion africaine de football (CAF) 2012, puis de la sélection U20 aux Jeux de la Francophonie 2013.

J’ajoute bien entendu les participations aux phases finales de la CAN 2015 et des Championnats d’Afrique des Nations (Chan) 2016 et 2018. Pour finir, de 2012 à 2017, le Congo figurait parmi les douze premiers pays au classement CAF, permettant la participation de deux clubs en Ligue des champions et deux en Coupe de la CAF.

Je pars donc l’esprit tranquille et souhaite le succès à ceux qui me succèderont. Je ne quitte pas pour autant le football puisque je demeure, jusqu’en 2020, membre de l’organisation du Chan et membre du cercle des légendes africaines de la Fifa et de la CAF.

C’est désormais avec sérénité et confiance que j’attends le match du 9 septembre face au Zimbabwe, qui sera le dernier de mon mandat.

 

Propos recueillis par Camille Delourme

Légendes et crédits photo :

Jean-Michel Mbono annonce qu’il ne briguera pas un troisième mandant à la tête de la Fécofoot (@Adiac/CD)

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
19 − 15 =