INTERVIEW EXCLUSIVE DE MOHAMED DEMBELE, PRESIDENT GENERAL ET FONDATEUR DU RCB

0
283

 Après avoir tenu en échec les Diables Noirs, lors de la première journée du championnat national Direct d’Elite Ligue 1 saison 2019-2020, le Racing Club de Brazzaville (RCB) a connu d’énormes difficulté à tenir le bon bout jusqu’à la fin. Cette jeune équipe promue en Ligue 1 est dirigé par son Président Général et Fondateur, Dembélé Mohamed avec qui la rédaction de Congo Sport s’est entretenue au cours d’une interview exclusive. De la création du club à ses ambitions en passant par son historique et son palmarès, le Président Dembélé nous dresse un état de lieu exhaustif de son club, le RCB.

BONJOUR PRESIDENT ! CETTE SAISON, VOTRE EQUIPE, RCB A DU MAL A SE MAINTENIR PARMI L’ELITE.  ETES-VOUS CONFIANT POUR L’ISSUE DU CHAMPIONNAT ?

 Oui, il faut reconnaitre que nous avons connus des difficultés dues au manque d’expérience des joueurs. C’est une équipe jeune qui a gardé son ossature de l’année dernière en ligue 2. Mais je puis vous rassurez que nous allons nous maintenir en ligue 1. Et l’année prochaine, notre priorité sera de miser le haut du tableau, pourquoi pas le top 5. C’est un objectif difficile mais pas impossible.

L’UNIQUE SATISFACTION DE LA RCB EST VENUE DU JEUNE ATTAQUANT JACQUES ANTHONY EBOKE QUI A MARQUE 8 BUTS EN LIGUE 1. QUELS SONT VOS SENTIMENTS A PROPOS ?

 Des sentiments de joie. C’est l’élément phare de notre attaque depuis la ligue 2. Je suis content pour lui et j’espère qu’il ira le plus loin possible comme les ainés qui l’ont précédé. Mais dans l’ensemble l’équipe n’a pas démérité. Les jeunes se sont donnés à fond. Nous avons livré des matchs de haute facture mais comme je l’ai dit plus haut, l’expérience n’a pas été au rendez-vous.

 DEPUIS QUAND LE CLUB EXISTE ET QUEL A ETE LE PARCOURS ET LE PALMARES ?

Le RCB a été créé en 2008 suite aux désaccords survenus entre les dirigeants de la Jeunesse Sportive de Poto-Poto (JSP) que nous étions. J’ai donc décidé de faire « cavalier solitaire » en créant le Racing Club de Brazzaville et par voie de conséquence, je suis le Président Général et Fondateur du RCB. Nous avons commencé à la base c’est-à-dire par la D3 départementale de 2008 à 2011. De 2011 à 2013, nous étions en D2 départementale avant d’accéder en D1 de 2013 à 2016. Nous avons joué en ligue 2 nationale de 2016 à 2009. Et la saison dernière nous étions promu en Ligue 1.

Au titre de palmarès, nous avions été champion de D3 en 2013, champion de D2 en 2016, champion de D1 en 2016 et champion de la ligue 2 en 2019.

QUELS JOUEURS CELEBRES SONT PASSE PAR LE RCB ?

Ils sont nombreux mais je peux citer Mouandzibi qui est à l’inter club, Botamba Matheus qui est à Etoile du Congo, christ Kouvouama qui est à la JST, Moïse Nkounkou qui n’est plus à présenter, et j’en oublie forcement.

 

QU’ATTENDEZ-VOUS CONCRETEMENT DE LA FECOFOOT DANS LE SENS DU DEVELOPPEMENT DE NOTRE FOOTBALL ?

 Nous attendons de la FECOFOOT une stratégie visant à attirer à nouveau le public vers les stades et encourager la politique de formation des jeunes dans les équipes comme le fait déjà le RCB.

En effet, si le public prend d’assaut les gradins des stades, non seulement que la FECOFOOT va se faire « plein les poches » mais il va encourager les joueurs à des meilleures prestations. De plus, la formation des jeunes est une bonne chose pour préparer l’élite de demain. Mais cela demande beaucoup de moyens. Si la FECOFOOT soutient les centres de formation et les clubs ayant des équipes des jeunes, les résultats ne tarderont pas à se faire voir et ce pour le bonheur de tout le monde.

 COMMENT APPRECIEZ-VOUS L’INITIATIVE DE CONGO SPORT CONCERNANT LES PORTRAITS ET LES INTERVIEWS DES SPORTIFS ?

Vous méritez les encouragements de tous. C’est un grand vide que vous venez de combler. Je lance un appel à tous les dirigeants sportifs à vous soutenir dans cette belle initiative qui en réalité ne vise que la promotion de notre football.

 VOTRE DERNIER MOT, A QUI ET POURQUOI ?

 Mon dernier mot, je l’adresse au public sportif congolais, amoureux du ballon rond, à qui je demande de revenir aux stades pour encourager leurs clubs respectifs. Aux sociétés de la place, je demande de faire comme X-OIL, de voler au secours des équipes par le sponsoring. Cela contribuera largement au développement de notre football. Je n’oublie pas Congo Sport qui apporte déjà sa pierre à l’édifice en faisant la promotion des sportifs.

 

 

Propos recueillis par Ben’K AUBINSON

© Mai 2020, Congo Sport

Agence de Communication numérique et d’évènementiel spécialisée dans l’actualité et les archives du sport congolais.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =