INTERVIEW EXCLUSIVE DE BAREL MOUKO, GARDIEN DU DCMP DE KINSHASA

0
82

L’un des plus grands gardiens congolais sinon le meilleur de sa génération, Barel Mouko a sans conteste marqué les années 2000 tant en club qu’en sélection. Après un brillant parcours en France (Dijon, Gueugnon et Lille), il a décidé contre toute attente de revenir au bercail pour poursuivre sa carrière au Congo. Ce qui lui a d’ailleurs valu la participation avec le Congo au dernier CHAN disputé au Maroc en 2018. Une décision qu’il ne regrette pas du tout puisqu’il se fait aussi plaisir avec le DCMP de Kinshasa. Congo Sport l’a rencontré pour un entretien exclusif au cours duquel il parle de ses choix et de sa longue et riche carrière.

BONJOUR BAREL MOUKO ! COMMENT ALLEZ-VOUS ? ET COMMENT VIVEZ-VOUS LE CONFINEMENT ?

Je vais bien ainsi que toute la famille. Le confinement à domicile se passe bien. On s’y est presque habitué. Le plus important c’est le respect des mesures barrières tant à domicile qu’à l’extérieur.

DEPUIS 2018 VOUS TENEZ LES PERCHES DU DCMP AVEC BEAUCOUP DE SUCCES. EST-CE POUR VOUS UNE RENAISSANCE ?

Lol ! A ce que je sache, ma carrière n’est pas morte. Elle continue et suit son court. Je profite du temps à ma disposition et j’éprouve un plaisir d’être dans ce monde. Le succès est simplement dû au travail.

COMBIEN DE TEMPS COMPTEZ-VOUS ENCORE JOUER AU HAUT NIVEAU ?

Le temps ne dépend pas de moi, mais de Dieu ainsi que de la force et l’envie de jouer. Tant que je peux encore jouer et supporter les charges du travail, je serai là pour me faire plaisir.

QUI SONT VOS MODELES AU POSTE DE GARDIEN ?

Ils ne jouent plus mais je continue de regarder leurs vidéos avant les matchs. Il s’agit du camerounais Jacques SONGO et du Français Bernard LAMA. C’étaient deux gardiens aux styles différents que j’aime bien.

COMBIEN DE SELECTIONS COMPTEZ-VOUS EN EQUIPE NATIONALE ET QUEL SOUVENIR GARDEZ-VOUS DE VOTRE PASSAGE EN EQUIPE NATIONALE ?

J’ai 50 sélections en équipe A. Mes plus grands souvenirs restent les Matchs Congo – Mali à Brazzaville et Congo – Gabon à Pointe-Noire. A voir la mobilisation de la population et le bonheur qu’ils ont ressentis après ses victoires historiques, le pays était en fête. Ce sont des images qui me sont restés gravées comme des souvenirs indélébiles.

ETES-VOUS PRET A REJOUER EN EQUIPE NATIONALE ?

Prêts ! Bien sûr que oui. En tant que footballeur professionnel, non seulement que je me remets constamment en cause, mais je suis aussi très ambitieux. Pour mon pays, je serai toujours disponible à défendre les couleurs nationales. C’est un devoir patriotique.

APRES AVOIR LONGTEMPS JOUE EN FRANCE, A DIJON ET A LILLE, VOUS AVEZ DECIDEZ DE REVENIR AU PAYS EN 2016-2017. POURQUOI DONC ?

C’est juste un choix sportif et très ambitieux. J’ai toujours pensé que si les pays africains étaient mieux organisés, très peu d’africains allaient émigrer en Europe. J’avais mon plan de retour et mes objectifs bien en place avant de quitter l’Europe. J’ai donc pris mon courage de rentrer au pays. Tout s’est bien passé et les objectifs atteints. Il était temps de quitter le Congo pour un nouveau challenge, c’est alors que j’ai choisi le Daring Club Motema Pembé (DCMP).

QUELS MAUVAIS SOUVENIRS GARDEZ-VOUS DE VOTRE CARRIERE ?

Les mauvais souvenirs ? Les échecs ! Je n’aime pas du tout perdre. Être éliminé en demi-finale de la coupe de France avec Dijon, éliminé en quart de finale de l’Europa Ligue avec Lille et être éliminé en quart de finale du CHAN avec le Congo sont tous des très mauvais souvenirs pour moi.

QUEL REGARD PORTEZ-VOUS SUR LE FOOTBALL CONGOLAIS CES 20 DERNIERES ANNEES ?

Un constat très amer ! Une véritable décroissance. Rassurez-vous que personne ne peut être satisfait du niveau actuel de notre football. Nous avons beaucoup régressé par manque de professionnalisme. Il y a pas mal de choses à corriger et à amender dans tous les compartiments de gestion du système dans son ensemble.

QUELS CONSEILS DONNEZ-VOUS AUX JEUNES GARDIENS QUI EMBRASSENT CE METIER ?

Tout se résume au travail acharné, la discipline exemplaire, la politesse remarquable, l’humilité sincère et l’intelligence dans le jeu. Il n’y a pas de solutions miracles.

VOTRE DERNIER MOT

Mon dernier mot est un « Merci » sincère à votre endroit pour votre abnégation à promouvoir le sport congolais en général et le football en particulier.

 

Propos recueillis par Ben’K AUBINSON

 

FICHE DU JOUEUR

Nom : MOUKO

Prénom : Barel Morial

Age : 40 ans

Taille : 1,78m

Poids : 75 Kg

Club actuel : DCMP de Kinshasa

PARCOURS AMATEUR

1995-1998 : Pigeon vert

1998-1999 : Stade Mbombet (Gabon)

1999-2000 : La Mancha

2000-2002 : FC Massy 91 France

2002-2003 : CENT Issy France Télécom

 

PARCOURS PROFESSIONNEL

2003-2008 : Dijon FCO

2009 : Gueugnon

2009-2014 : Lille OSC

2015-2016 : AC Léopards de Dolisie

2016-2017 : CS La Mancha

2018 : DCMP de Kinshasa

DISTINCTION INDIVIDUELLE

2004-2005 : Etoile d’Or France Football avec Dijon

2008 : 3e meilleur gardien de Ligue 2 avec Dijon

PALMARES EN CLUB

2002-2003 : CENT Issy France Télécom Champion de France (Foot Entreprise)

2003-2004 : Demi-finaliste de la coupe de France avec Dijon

2010-2011 : Champion de France, vainqueur de la coupe de France, Quart-finaliste de l’Europa League avec Lille

2015-2016 : Champion du Congo et vainqueur de la coupe du Congo avec AC Léopards.

2018-2019 : Troisième du Championnat LINAFOOT avec DCMP

 

 

 

© Mai 2020, Congo Sport

Agence de communication numérique et d’événementiel, spécialisée dans l’actualité et les archives du sport congolais.

 

Médias Congo Sport

Facebook : Congo Sport

Chaine YouTube : Congo Sport TV

Journal : Congo Sport MAG

Site web : www.brazzafoot.com

Contacts :

WhatsApp : 05 350 44 86

Appels et SMS : 06 665 84 51

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =