Infrastructures: la Fécofoot officiellement installée dans son nouveau siège

0
173

Venu à Brazzaville pour inaugurer le nouveau local de l’instance dirigeante du football congolais, le président de la Fédération internationale  de football association (Fifa) a mis une énorme pression sur les épaules des animateurs, en déclarant que l’inauguration de ce bâtiment est un pilier  important pour le développement futur du football national.

« On est là pour fêter ce siège qui est un pilier important pour le developpement futur du football ici à Brazzaville et au Congo », a indiqué Gianni Infantino. Ce bâtiment R+2 financé par la Fifa est l’aboutissement d’un long feuilleton. Depuis sa création, la Fédération congolaise de football (Fécofoot) ne squattait que des locaux donnés temporairement soit par le ministère des Sports, soit par le Comité national olympique, soit encore par la présidence de la République.

En présence de plusieurs invités de marque comme les anciens joueurs Samuel Eto’o (double fois champion d’Afrique en 2000 et 2002 et médaillé d’or olympique en 2000, à Sydney); Youri Djorkaeff (champion du monde avec la France en 1998); Hamad Hamad, président de la Confédération africaine de football; Constant Omari, l’un de ses vice-présidents; et Fatma Samoura, la sécretaire générale de la Fifa; et d’autres comme le ministre des Sports,  Hugues Ngouélondélé…, Gianni Infantino a reconnu que l’acte posé le  29 novembre est une étape importante pour le football congolais dont il souhaite briller davantage lors des grands rendez- vous africains et mondiaux. « Avec notre collaboration, on va écrire des nouvelles pages magnifiques du football congolais et du football africain. Dans des infrastructures pareilles, il n’y a plus d’excuses. Vous êtes qualifiés pour le Championnat d’Afrique des nations. Il faut faire mieux et plus, essayer d’aller gagner, se qualifier pour les autres compétitions », a-t-il souhaité.

Selon lui,  le talent dont les jeunes congolais disposent,  conjugué avec le travail qui sera fait à partir de ce siège, notamment avec la signature de l’accord de siège du bureau régional Fifa developpement pour l’Afrique centrale, contribuera  à rehausser le niveau du football national. Le siège étant désormais un pari gagné, la Fifa attend de la Fécofoot beaucoup d’initiatives allant dans le cadre de valoriser le football des jeunes et des femmes.

« Il faut développer le football féminin, le football des jeunes. On est là pour mettre en place tous ces projets, pour développer le football dans ce magnifique pays, pour mettre le football africain au sommet du football mondial… Arrêtons de parler et commençons à travailler », a exhorté Gianni Infantino.

Pour mettre la Fécofoot devant un fait accompli, le président de la Fifa a remis à celui de la Fécofoot, Jean Guy Blaise, Mayolas, le ballon de la dernière finale de la Coupe du monde féminin qui s’est déroulée en France, tout en précisant : « N’oubliez pas le football féminin ». La Fécofoot, quant à elle, lui a remis le maillot officiel des Diables rouges floqué G. Infantino avec le dossard n°10.

James Golden Eloué

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
1 × 14 =