Football : Stévy Belange Epako repose au cimetière du centre-ville

0
175

Ce joueur qui a porté le maillot des Diables rouges juniors et cadets puis celui des Diables noirs, a été inhumé le 18 juin à Brazzaville.

Ses anciens clubs, leurs dirigeants, ainsi que ses nombreux fans ont rendu un dernier hommage à l’International congolais décédé le 10 juin. Aucune disposition n’ayant été prise pour une exposition de sa dépouille au stade annexe Alphonse-Massamba-Débat, celle-ci a fait pour la dernière fois le tour du stade qui l’a révélé, avant de se rendre au domicile familial.

Une messe a été par ailleurs dite en la Basilique Sainte-Anne du Congo pour le repos de l’âme de Stevy Belange Epako, co-meilleur buteur de la CAN U-17 2011 au Rwanda. Son inhumation a été un moment de forte émotion et de témoignages de ceux qui l’ont connu et croyaient en son talent. « Sa disparition est une grande perte. Car les avant-centres, on ne les fabrique pas. C’était un joueur né buteur », a regretté François Mabiala Kengué, le surveillant général du Centre national de formation de football (CNFF).

Stevy Belange Epako avait intégré le CNFF en octobre 2008, en provenance de la Jeunesse sportive de Poto-Poto, alors club de 3e division où il bénéficiait de l’encadrement de Rémy Ayayos Ikounga. Eddie Hudanski, qui l’avait découvert, était le seul qui avait décelé en lui les qualités d’un véritable attaquant dans les années à venir. Il n’a pas tardé à le prouver à plusieurs reprises en équipe nationale. « L’on se souvient encore de ses deux buts marqués à Pointe-Noire contre le Nigeria. Il était co meilleur buteur avec quatre buts. Epako avait l’avenir devant lui. On avait commencé à beaucoup parler de ce gamin. Pour preuve, plusieurs clubs étaient derrière lui », a ajouté François Mabiala Kengué. Avec les Diables rouges, il a remporté la médaille de bronze en 2011 de la Coupe d’Afrique des moins de 17 ans au Rwanda, avant de disputer la Coupe du monde de la catégorie, compétition que les Diables rouges ont quitté à l’étape des huitièmes-de-finale.

Étant pensionnaire du CNFF, Stévy Epako intégra également l’équipe des Diables noirs au cours de la saison 2011-2012. Il marqua de nombreux buts et remporta, la même saison, la Coupe du Congo avant d’échouer en finale du championnat national. Bien qu’ayant décroché un contrat à CS Don Bosco de Lubumbashi, il restait enfant du CNFF, d’autant plus qu’après l’élimination du Congo par l’Afrique du Sud, il avait été retenu sur la liste des joueurs qui devaient aller défendre la médaille d’or lors de la 7e édition des Jeux de la francophonie à Nice.

Les dirigeants de Don Bosco ne sont pas restés insensibles à la disparition du joueur talentueux. « Le but qu’il avait marqué contre V.-Club lors de la défaite du CS Don Bosco 1-4, est un souvenir inoubliable », a témoigné l’un des dirigeants.

Une messe de requiem a également été dite à Lubumbashi. Que son âme repose en paix.

James Golden Éloué

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
13 + 28 =