ELIMINATOIRES CAN FEMININE GHANA 2018 : LES INSUFFISANCES D’UNE PRÉPARATION BÂCLÉE SE SONT FAIT SENTIR SUR LE TERRAIN.

0
302

Vice-champion d’Afrique en titre, le Cameroun a pris une énorme option sur la qualification pour la phase finale de la CAN féminine 2018.  Mercredi 6 juin, les Lionnes ont déroulé 5-0 face au Congo à Brazzaville à l’occasion du 2e et dernier tour aller des éliminatoires

Les Lionnes indomptables du Cameroun n’ont pas du tout pris leur temps puisqu’elles ont rapidement arrêté le suspens. C’est Thérèse Abena qui ouvrait le score dès la 2e minute de jeu. Suivront dans l’ordre Nchout Ajara à la 28e minute, Ngono Mani deux minutes plus tard, Grace Ngock Yango sur penalty à la 59e minute, avant Aboudi Onguene à la 64e minute. Une pluie de buts qui brise les espoirs des congolaises. C’est aussi la première victoire du nouveau sélectionneur camerounais, Joseph Ndoko.

Sur le papier, le Cameroun, était favori même si rien n’était joué d’avance. Les Lionnes indomptables, quatre fois finalistes (1991, 2004, 2014 et 2016), ont plus d’expérience. Le public sportif s’attendait de voir si les Diables rouges seraient capables, à domicile, de faire la différence, mais c’était la désillusion totale. Cette débâcle se justifie par le manque de compétitions au niveau local.

A la fin du match, l’entraineur des Diables rouges Dames, Raphaël Mafoua a reconnu la supériorité des adversaires du jour tout en promettant de remotiver sa troupe en vue de présenter une bonne image au retour. « Les Lionnes ont été plus fortes que nous. Nous avons présenté des insuffisances techniques.  Les insuffisances d’une préparation bâclée se sont fait sentir sur le terrain. Et cela nous a coûté cher. Ce n’est pas le fait d’avoir reçu une douche froide qu’on peut baisser les bras. Le problème, c’est de se révolter. Il faut que nous ayons un esprit de révolte et de présenter une bonne image », a-t-il conclu.

En rappel, les Congolaises ont atteint cette phase des éliminatoires en écartant de la course les Fauves du Bas-Oubangui de la République centrafricaine, prenant le dessus sur elles 2-0 (aller) avant le nul de 1-1 (retour). Mais face aux Camerounaises, les espoirs se sont d’ores et déjà envolés à cause de ce naufrage à domicile en attendant la manche retour fixée le samedi à Yaoundé.

Aubin Benjamin KAYA

Légendes et crédits photo : 
Madeleine Michèle Ngono Mani inscrivant le 3e but camerounais /Adiac

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
20 + 8 =