ÉLIMINATOIRES CAN 2015 : LE CONGO PIÉGÉ A POINTE-NOIRE PAR L’AFRIQUE DU SUD

0
120

On ne pouvait pas les laisser ainsi «narguer» longtemps des mastodontes que sont le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Soudan. Et ils sont tombés, samedi 11 octobre 2014, face à l’Afrique du Sud, pour le bouquet final des matchs de la phase aller. A Pointe-Noire. Donc, dans leur propre fief.

Congo-Afrique du Sud n’avait, malheureusement, ses buteurs que d’un côté. Ils sont Sud-Africains, visitant allègrement la cage des Diables-Rouges mal défendue et par leur défense et par leur gardien de but. Les choses ont commencé à se gâter, à partir de la 52ème minute, Francis Nganga ayant propulsé, malencontreusement, le ballon dans sa propre cage, après un ciseau acrobatique de Bongani Ndulula, dit ‘’Drogba’’: 1-0, pour l’Afrique du Sud.
Deux minutes après, Anthony Rantie Tokelo a démonté la défense des Diables-Rouges, modifiant ainsi le marquoir sur une frappe enroulée: 2-0 (54ème minute).
Ces deux buts, les Sud-Africains les ont inscrits après avoir mis à exécution le plan de bataille concocté par leur entraîneur, gagné la bataille technico-tactique et procédé à des contres rondement menés. «Ce qui a fait la différence, c’est que le Congo marque toujours au début du match. Si on les contre, au début, on sait que le doute va s’installer dans leur rang. C’est ce qui s’est passé; notre plan a réussi», a expliqué le coach Ephraïm Mashaba, des Bafana-Bafana, pendant la conférence de presse d’après-match.
Les Diables-Rouges, en revanche, sont passés à côté de leur sujet. Une première période quelconque, bien  qu’ils l’aient abordée tambour battant et eu trois occasions d’ouvrir le score: Fodé Doré (8e) et Thievy Bifouma (14e et 31e). Ce dernier aurait même pu obtenir un penalty, n’eut été la tintinologie de l’arbitre  marocain Bouchaid El Ahrach.
En deuxième période, les Diables-Rouges, ayant pris conscience de leur retard, se sont réveillés dans le dernier quart d’heure, s’offrant plusieurs actions dangereuses. Mais, par manque de lucidité, Fodé Doré (78e  et 89e), Thievy Bifouma (85e), notamment, sont tombés sur un excellent Robert Senzo, qui les a mis, tour à tour, en échec. «Nous étions bien préparés, mais il arrive ce qui arrive dans le football.  Nous avons raté des choses, collectivement. On savait que cette équipe était forte dans le jeu axial et dans les contres. Les joueurs ont réagi dans le dernier quart d’heure. On s’est créé un nombre incalculable d’occasions,  mais on a commis des fautes techniques. J’assume cette défaite», a confessé Claude Le Roy, devant les journalistes, à la fin du match. Il a, néanmoins,  conclu par une note d’espoir: «C’est à nous de montrer que ce que nous avons fait à Calabar chez les Nigérians, pourquoi pas le réaliser, mercredi prochain, à Polokwané».

Equateur Denis  NGUIMBI.

Afrique du Sud bat Congo (2-0). Temps : beau. Spectateurs: environ 20.000. Arbitre: Bouchaid El Ahrach (Maroc). Buts: Francis Nganga (c.s.c, 52e), Anthony Tokelo (54e).
Congo: Chancel Massa; Francis Nganga, Igor Nganga, Borhis Moubio, Dimitri Magnokélé; Delvin Ndinga (puis Ladislas Douniama, 71e),  Prince Oniangé; Franci Litsingui, Fodé Doré, Thievy Bifouma, Césaire Gandzé (puis Kévin Koubemba, 46e). Entr.: Claude Le Roy.
Afrique du Sud: Robert Senzo; Erick Matholo, Genino Coetze, Jali Andileernert, Thulani Nhlatshwayo; Dean Furman, Masango Mandila, Serero Thulani, Malaba Thabo; Bongani Ndulula, Rantie Anthony Tokelo. Entr.: Ephraïm Mashaba.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
20 − 20 =