ÉLIMINATOIRES CAN 2015 : LE CONGO SE QUALIFIE AU SOUDAN

0
151

 

Après une éternité d’endormissement, les Diables- Rouges du Congo sont sortis de leur boîte. Ils seront présents en Guinée Equatoriale, grâce à leur précieuse victoire (1-0) sur le Soudan, à Khartoum, mercredi 19 novembre 2014, lors de la dernière journée des éliminatoires. Elle leur permet d’occuper la deuxième place du groupe A, synonyme de qualification à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations.

Les Diables-Rouges (10 points) devancent le Nigeria (7 points) au classement général et accompagneront l’Afrique du Sud (12 points), à la phase finale. Ainsi, le champion  d’Afrique en titre est-il passé à la trappe. Il sera absent en Guinée Equatoriale. Qui l’aurait cru?
C’est un ouf de soulagement qu’a poussé le peuple congolais. Après tant de vaines tentatives de sa sélection nationale. La traversée du désert aura dura quatorze ans, et le bout de tunnel a été éprouvant. Ainsi, les Diables-Rouges se sont donc qualifiés, courageusement, pour la phase finale de la CAN 2015. Un peu à la surprise générale, eu égard à la précarité de leur santé. Mais, ils ont, plutôt, bien négocié leur réinsertion parmi l’élite continentale. Cependant, cela ne s’est pas fait comme par enchantement. Après deux victoires d’affilée, d’entrée, l’une à Calabar, face au Nigeria (3-2), l’autre à Pointe-Noire, aux dépens du Soudan (2-0), les défaites à domicile, respectivement contre l’Afrique du Sud et le Nigeria, sur le score identique de 2-0, ont été sources d’interrogations et de panique pour les férus congolais de football. Qui, secoués dans leur quiétude, ont tremblé de tous leurs os. Parce que relégués à la troisième place du groupe A, les Diables-Rouges risquaient de devoir patienter deux années supplémentaire en enfer.

Francis Nganga, le héros!
Dans ces conditions, leur déplacement à Khartoum s’annonçait périlleux. Nombreux leur prédisaient le pire. Des critiques acerbes et virulentes ont ajouté à cette campagne hystérique pour le moins traumatisante. Mais, le miracle était au bout de l’aventure. A la 59ème minute, réparant une faute commise sur Fodé Doré, après un une-deux avec Thievy Bifouma, Francis Nganga, d’une frappe de mule, du pied gauche, déposait, sur coup franc, le ballon de la victoire et de la qualification congolaise au fond de la cage de l’infortunée équipe locale. Fodé Doré a, dans la foulée, trouvé le poteau et croisé une autre frappe. A l’image du problème d’efficacité des Diables-Rouges, à plusieurs reprises, au cours des derniers matchs. Mais la qualification est en poche, et c’est tout ce qui compte! Une bonne nouvelle et une grande performance. Il y a lieu de se réjouir, d’autant plus qu’une qualification était loin d’être assurée, au moment du tirage au sort.
Ce sera seulement la septième participation du Congo, après Asmara-68 (alors ville éthiopienne, aujourd’hui capitale de l’Erythrée), Yaoundé-72, Le Caire-74, Accra-78, Dakar-92 et Lagos-Accra 2000.
Le plus dur reste à faire. Le temps presse et il faut se remettre au travail sans démagogie, étant donné que la phase finale aura lieu dans moins de deux mois, du 17 janvier au 8 février 2015.

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
13 × 16 =