ÉLIMINATOIRES CAN 2015 : LA REVANCHE DU NIGERIA A POINTE-NOIRE

0
160

En venant s’imposer à Pointe-Noire, par 2-0, les Super Eagles du Nigeria ont pris leur revanche sur de biens ternes Diables-Rouges. A cause de cette défaite, tout le peuple congolais, effondré, est gagné par le désespoir. Car, à une journée de la fin des éliminatoires,  si la position de leur équipe nationale n’est pas totalement compromise, elle demeure fort désespérée.

Le choc de la défaite à domicile, la deuxième après celle essuyée devant l’Afrique du Sud, est rude. Les Diables-Rouges du Congo pourraient ne pas être présents en Guinée Equatoriale, nouveau pays d’accueil de la CAN 2015, après le désistement du Maroc. En effet, bien qu’étant à égalité de points (7) avec le Nigeria (+1), le Congo (-1) est, désormais, relégué à la troisième place. Une position qui revêt des allures de catastrophe, après un départ canon (6 points en deux matchs) qui a laissé penser que les Diables-Rouges mettraient fin, cette année, au signe indien qui les poursuit, les empêchant de figurer parmi l’élite du continent, depuis quatorze ans. N’iront en Guinée Equatoriale que les deux premiers de chaque groupe.
On le voit, les Diables-Rouges n’ont plus leur destin en main. Leur situation sent, plutôt, le roussi. Pour espérer se qualifier, tout le Congo s’accroche, maintenant, à l’espoir d’une victoire providentielle sur le Soudan, mercredi 19 novembre 2014, à Khartoum. Pour briguer la place de meilleur troisième des groupes, si le Nigeria l’emporte sur l’Afrique du Sud. Puisque, aussi, entre la Guinée (7 points, 0) et l’Ouganda (7 points, +1), deux prétendants qui s’affrontent à Conakry, un match nul arrangerait, également, les affaires des Diables-Rouges. Dans cette hypothèse, le Congo sera le seizième qualifié, étant meilleur troisième des sept groupes de la phase des éliminatoires. Dans le cas contraire,  adieu, veaux, vaches…

Histoire de penalty
Bref, sur le terrain, c’est une histoire de penalty qui a fait perdre les Diables-Rouges. Bousculé par le portier congolais Chancel Massa, le Nigérian Uché Ukechukwu a ouvert le score, sur penalty, à la 59ème minute. Quelques minutes plus tard, Thiévy Bifouma, sur un penalty consécutif à une main d’Oboabona, a eu l’occasion de ramener le billet pour la CAN au Congo, mais le héros du match de Calabar a vu sa frappe détournée par Vincent Enyeama (65e). «C’était le coup dur de trop, mentalement», a déclaré Claude Le Roy, pendant la conférence de presse d’après-match. D’autant plus que les Diables-Rouges avaient vendangé, déjà, deux occasions, par Fodé Doré (12e et 33e), avant la pause, ajouté à cela les tintinologies de l’arbitre…. Dans les dernières minutes de la rencontre, sur un contre nigérian rondement mené, Aaron Samuel, entré en jeu, crucifiait les Congolais, en inscrivant le but du 2-0 (91e).
Écœurés par ce scénario, une partie des supporters locaux a fait tomber une pluie de bouteilles et de pierres sur la pelouse, obligeant l’arbitre à interrompre la partie, pendant quelques minutes. Ce qu’on craignait. Déjà dans le viseur de la CAF, pour des débordements lors des matches précédents, le Congo pourrait être sanctionné.

G.M.

Nigeria bat Congo (2-0). Spectateurs: 11.000. Arbitre: Ghead Gricha (Egypte). Buts: Uché Ukechukwu (59e) et Aaron Samuel (91e).

Congo: Chancel Massa; Francis Nganga, Igor Nganga, Borhis  Moubhio, Dimitri Bissiki (puis Dzon Delarge, 80e); Delvin Ndinga, Prince Oniangué, Franci Litsingui (puis Ladislas Douniama, 80e), Bouka-Moutou; Thievy Bifouma, Fodé Doré. Entr.: Claude Le Roy.

Nigeria: Enyeama; Efe Ambrose, Oboabona, Egwuekwe, Osha-niwa;  Onazi, Akpan, Mikel; Ike Uche, Emenike, Musa. Entr.: Stephen Keshi.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
23 − 5 =