Décès tragique de Kiemba ‘’Petit Pelé’’

0
130

Le sport congolais est en deuil. Il pleure l’ancien footballeur international Dominique Kiemba, dit ‘’Petit Pelé’’, décédé lundi 1er septembre 2014, à Pointe-Noire, des suites d’un accident de circulation.Feu follet aux pieds aimantés, dans Petit Cheminots de Dolisie et Patronage Sainte-Anne, il avait explosé comme une gousse d’arbre de fer dans les Diables-Noirs de Brazzaville, club avec lequel il a remporté deux fois la Coupe du Congo (1989 et 1990) et un titre national de champion, en 1991. Ce garçon, qui  a marqué l’histoire du football congolais, dans les années 80 et 90, s’était retiré des terrains de football, à partir de 1994. Pour se consacrer à ses activités professionnelles.

Dominique Kiemba dit Petit Pelé portait bien le nom de l’illustre Brésilien tant ses dribbles et ses coups de génie meurtriers ressemblaient étrangement aux coups de patte dévastateurs du stratège brésilien.

Après avoir brillé avec l’As Cheminots de Dolisie, Dominique Kiemba est accueilli à Brazzaville par Patronage Sainte Anne, séduit par les qualités du joueur que nul ne prédisposait à une grande carrière footballistique car handicapé par sa petite taille (1,60m). Un handicap qu’il va compenser avec la finesse de son jeu et la clairvoyance de ses passes millimétrées. Patronage retrouve des couleurs grâce au génie du Dolisien.  En 1985, il sera à la tête des Diables rouges cadets qui vont terrasser la Zambie aux tirs aux buts en éliminatoires de la coupe du monde de la catégorie.

Mécontent d’avoir été négligé par les dirigeants de Patronage à la suite de sa fracture du pied, il quitte cette équipe pour les Diables noirs en 1988. Un an plus tard, il offre la coupe du Congo à la formation jaune et noire grâce à ses deux buts inscrits en finale contre Suco Sport de Nkayi. La bande à Samba Brice, Bilayi, Kouakoua, Ntaloulou, Nsomi tient enfin un trophée après le titre de champion national glané en 1976. En 1990, les Diables noirs décrochent une deuxième coupe du Congo face à Inter club et dans la foulée le titre de champion en 1991 contre Étoile du Congo lors d’un match à suspens qui a vu les noirs et jaunes battre les Stelliens sur un score d’un but à zéro lors de l’ultime match de ce championnat joué le 22 Juin 1991 après plusieurs reports. En équipe nationale, Dominique Kiemba n’eut guère le temps de briller en dépit de quelques apparitions souvent en demi-teinte.

Après la longue léthargie du football local due à la fermeture du stade de la Révolution pour réfection entre 1990 et 2000, Dominique Kiemba, ira s’installer à Dolisie où il va se reconvertir en forestier. Dans la ville verte, il va continuer à s’adonner au football du dimanche. En août 2013, il va participer au jubilé d’Ange Ngapy à Brazzaville.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
23 − 8 =