Coupes africaines des clubs : Diables noirs, seul recalé

0
194

C’est pour la première fois dans l’histoire du football congolais que le Congo a réussi à aligner trois représentants en seizièmes de finale des compétitions interclubs.

L’Etoile du Congo et l’Athlétic club Léopards en Ligue africaine des champions affronteront respectivement, l’Entente sportive de Sétif d’Algérie et Mamelodi Sundowns d’Afrique du sud. V Club Mokanda, quant à lui, recevra Police FC du Rwanda en coupe africaine de la Confédération.  Le bilan de la participation des clubs congolais aurait pu être mieux si les Diables noirs avait franchi le cap des préliminaires.

Le plus dur commence pour l’Etoile du Congo

Les Stelliens recevront en seizièmes de finale, le week-end du 11 au 13 mars, l’Entente sportive de Setif. L’Etoile du Congo a donné le ticket de sortie à Manga sport du Gabon en lui infligeant un score de 3-0 lors du match retour des préliminaires de la Ligue africaine des champions. Au match aller les deux équipes s’étaient séparées sur un nul piège de 0-0. Le 28 février au stade Alphonse-Massamba-Débat. Bersyl Obassi, Lonreve Issambet Gassama et Elvia Giovani Ipamy ont été très décisifs, puisqu’ils ont conjugué l’avantage des Stelliens au plus- que-parfait.

Lonreve Issambet s’illustre le premier en provoquant le penalty transformé à la 7e minute par Bersyl Obassi. Huit minutes plus tard, le tour revenait à Giovani Ipamy ayant une pointe de vitesse remarquable, de servir une offrande à Issambet pour le deuxième but. L’appétit venant en mangeant, Ipamy idéalement servi par Bersyl Obassi, a apporté à la 50e minute sa pierre à l’édifice (3-0).

« C’est une question de stratégie. Nous savions bien qu’au Gabon, il ne fallait pas se découvrir. C’est ce que nous avions fait. Après l’observation de cette défense, nous nous sommes dit qu’il fallait procéder par les balles placées sur les côtés ou les ballons dans le dos de l’adversaire. C’est ce que nous avons essayé de faire depuis notre retour du Gabon et aujourd’hui cela a payé. Ce n’était pas facile. Faire un nul blanc à l’aller, il y avait aussi la peur dans le ventre puis qu’on était à la 50-50. Cette victoire je la dédie à mes joueurs qui ont su respecter les consignes(…) Setif est une équipe très technique et très tactique. Il faut vraiment reflechir pour adapter une tactique en vue de ce match », a déclaré Barthelemy Ngatsono

L’Etoile du Congo semble retrouver ses anciennes habitudes après l’échec de 2015 au tour préliminaire de la Coupe de la Confédération face à MK Etanchéité de Kinshasa. Les Stelliens étaient habitués à enchainer des matches en compétitions africaines. En 1990 par exemple, lors de la Ligue des champions , Etoile du Congo avait sorti Sogara du Gabon avant de se faire éliminer par JSK d’Algérie. En 1992, pour le compte de la Coupe CAF, elle avait réussi à écarter Deportivo Mongomo de la Guinée Equatoriale puis n’a pas eu la même réussite face à Sporting club de Gagnoa de la Côte d’Ivoire. En 2001, Etoile du Congo avait réalisé un exploit face à Hearts Of Oak du Ghana. Elle a été stoppée nette par Petro Atletico d’Angola. En 2002, l’Etoile du Congo s’était arrêtée à la même étape. Après avoir disposé de Coton sport, les Stelliens échouaient face à Raja de Casablanca. En 2007, les vert et jaunes échouaient au tour de cadrage face aux astres de Douala. C’était la fin d’une belle aventure de la Ligue des champions manquée par les victoires face au Canon de Yaoundé et Saint Georges d’Ethiopie et une élimination face à Al Ittihad de la Libye. L’Etoile du Congo a eu aussi des contre-performances dès l’entame de son aventure africaine. Elle a été éliminée en 1993 par Sogara du Gabon, en 1995 par Aigles Nkongsamba du Cameroun

V Club la surprise du moment

Seize ans après sa dernière participation en compétition africaine, V Club Mokanda revenait sur l’échiquier continental avec de meilleures intentions. Battu à domicile 0-1 par Akwa United du Nigeria, le club ponténégrin a rendu la monnaie de sa pièce au club d’Uyo en lui infligeant une défaite d’un but à zéro. C’est lors de la séance des tirs au but que V Club Mokanda a validé son ticket pour les seizièmes de finale en s’imposant 6-5. Notons qu’en 2000, V Club avait été éliminé en préliminaire de la Ligue des champions face à Primeiro de Agosto d’Angola.

Les Diables noirs ont retrouvé leurs vieux démons

Les Diablotins, battus à domicile 1-2 par Africa sport, se sont inclinés le 27 février à Abidjan sur ce score identique alors que sur l’ensemble des deux matches, les Brazzavillois ont été dominateurs. Les Diablotins ont payé le prix des actions qu’ils ont gâchées à Brazzaville comme à Abidjan.

Africa sport a ouvert le score à la 29e minute sur un coup franc transformé par Drissa Dagnogo. Les Diablotins ont égalisé à la 62e minute par l’entremise de Kessel Tsiba Moukassa.  Ils avaient près de trente minutes pour forcer la décision. Mais hélas, contre le cours du jeu, ils concèdent un deuxième but à la 81e minute, l’œuvre du même Drissa Dagnogo. C’est une forme de la malédiction qui ne dit pas son nom. Depuis les années 1990, jusqu’en 2016, les Diables noirs ont participé à treize éditions des compétitions interclubs.  En treize participations, les Diablotins ont disputé plus d’un match qu’à quatre reprises. En 1990 en coupe CAF, ils avaient éliminé Rayon sport puis ont chuté face à BCC Lions du Nigeria. En 1991, dans la même compétition, les Diablotins avaient éliminé Primeiro de Agosto mais Dynamo d’Harare avaient stoppé leur élan.

En 2006, ils avaient réussi à écarter Tourbillon du Tchad avant de s’incliner face à Berekum arsenal du Ghana. 2013 était la meilleure année des Diables noirs en Coupe africaine de la Confédération.  Ils avaient échoué à la porte du tour de cadrage après avoir respectivement éliminé New Edubiase du Ghana aux tirs au but puis Panthers de la Guinée Equatoriale.  En huitième de finale, les Diablotins chutaient devant le Club sportif Sfaxien. Depuis, ils collectionnent de simples aller-retour même face aux équipes qui n’ont même pas la meilleure expérience africaine qu’eux. Les Diables noirs ont été éliminés par Julius Berger Fc du Nigeria en Ligue des champions en 1992. En 2004, lors de la Coupe CAF, ils n’ont pas pu passer devant Deportivo Mongomo de la Guinée Equatoriale. Ils ont été punis de la même manière en 2005 en ligue des champions face Red Arrow FC. En 2008, 2010 et 2012 dans la même compétition, les Diables avaient respectivement vu noir devant Enyimba du Nigeria, Setif d’Algérie et Afad de la Côte d’Ivoire. Cette dernière équipe était à sa première participation. En 2014, les Diables noirs échouaient face à Flambleau de l’Est du Burundi puis en 2015 face à Raja de Casablanca.

AC Léopards rentre en lice

Exempté du tour préliminaire de la Ligue des champions, l’AC Léopards rentre en lice le week-end du 11 au 13 mars. Il sera reçu par Mamelodi Sundowns avant de disputer le match retour à la maison. En sept participations consécutives, les Fauves du Niari n’ont jamais été éliminés dès leur entrée en lice.  Ils ont, à leur palmarès, une coupe de la Confédération gagnée en 2012, une demi-finale perdue en 2014 puis une phase de poules de la Ligue des champions et de la CAF respectivement en 2013 et 2015.

 

James Golden Eloué et Rominique Nerplat Makaya

Légendes et crédits photo :

Photo1: l’Etoile du Congo, Photo 2 V Club Mokanda, Photo 3: les Diables noirs et photo 4, l’AC Léopards de Dolisie. Des quatre clubs engagés, seuls les Diables noirs ont été recalés.

Notification:

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
15 ⁄ 15 =