Coupe de la CAF : réactions de Ghislain Tchiamas et Florent Ibenge après l’élimination de La Mancha

0
254

À l’issue de l’humiliation du club ponténégrin, le 17 avril à domicile face à Vita Club de la République démocratique du Congo, 1 but à 5, en match retour du tour de cadrage, les deux entraîneurs n’ont pas dérogé à la traditionnelle conférence de presse.

Intervenant en premier, Florent Ibenge, l’entraîneur de Vita club de la RDC, a félicité ses poulains pour l’exploit réalisé qui les qualifie en phase de poules après l’échec à la porte de la Ligue des champions.

D’après le coach Ibenge, La Mancha du retour a été très différente de La Mancha du match-aller à Kinshasa. « J’ai revu plusieurs fois les images du match aller et j’ai placé mon dispositif de manière à concrétiser le tiers de nos occasions dès la première partie du match. Très vite, on a mis l’adversaire en doute en inscrivant le premier but à la 7e mn. C’était la première mission, parce qu’on était face à un adversaire tactiquement difficile à manipuler à l’aller. Notre expérience nous a permis de faire la différence, nous étions comme en face d’une autre équipe avec 80% de possession de balle », a indiqué Florent Ibenge qui a, par ailleurs, félicité Ghislain Tchiamas du travail fait. « C’est un jeune entraîneur qui  découvre le football congolais et africain. En tant qu’entraîneur, il faut l’encourager. Cette compétition est une première expérience puisqu’ il a pu amener pour la première fois La Mancha jusqu’à la porte des poules, il faut continuer à lui faire confiance», a-t-il renchéri.

De son côté, Ghislain Tchiamas, déçu de la prestation de ses poulains, a reconnu avoir passé à côté de ses ambitions. « Après Kinshasa, on s’attendait à un match très difficile à Pointe-Noire. Et cet après-midi, les enfants étaient très lourds. Lorsqu’on a pris un but  dès la 7e mn,  c’était compliqué parce qu’il fallait remonter deux buts. Malgré l’égalisation en seconde période, on est encore cueilli à froid en seconde mi-temps, la situation était difficile », a regretté l’entraîneur de La Mancha qui a remercié le coach Ibenge pour ses encouragements.

Retour sur le match

Après sa victoire à l’aller à Kinshasa, 1 but à 0, Vita club a confirmé sa suprématie devant l’inexpérimenté club La Mancha dans un stade quasi plein et dont près du quart du public était composé de la communauté du Congo voisin résidant à Pointe-Noire. Cette dernière a envahi le stade, dès son ouverture, à 10h 30m pour pousser Vita à la victoire. La stratégie bâtie par Florent Ibenge (4-2-3-1) pour conserver son avantage acquis à Kinshasa a marché car La Mancha a été cueillie à froid. Dès la 7e mn, Jean-Marc Makusu Mundele a logé son premier ballon dans les filets de Joé Ombandza.

Très méconnaissable, la défense de La Mancha a essayé par tous les moyens de contrecarrer plusieurs autres tentatives de V. Club jusqu’à obtenir un penalty à la 39e mn avant la pause. Guy Mbendza l’a transformé, remettant les deux équipes à égalité.

Du retour des vestiaires, alors  que le public de La Mancha attendait les entrées d’Agbodo Komlan et deFred  Ngoma, vu la fébrilité au niveau du milieu offensif et de la défense, le staff technique n’a pas réagi aussitôt. Le quatrième arbitre a signalé l’entrée de Ngoma quelques minutes après, en remplacement de Maboto-Maboto touché, qui n’a apporté aucun changement.

La peur de perdre a provoqué une panique dans le camp de La Mancha au point où les joueurs ne savaient plus que faire avec les ballons dont ils s’en débarrassaient sans placer des attaques. À la 60e mn, Makussu Mundele profitait de la rêverie de la défense adverse et doublait la marque sans trop forcer. Deux minutes après, le même joueur tuait le match en inscrivant son triplé. À qautre buts à un pour l’ensemble des deux matches, La Mancha avait l’obligation d’en marquer cinq pour se qualifier, une  situation presque impossible, le 17 avril, au Complexe sportif de Pointe-Noire malgré la présence de son douzième homme.

Ghislain Tchiamas et son staff ont fait alors intervenir Komlan mais son entrée n’a pas fait mouche malgré le penalty obtenu et raté par Guy Mbendza, à la 70e mn. À la 77e mn, Jésus Ducapel Moloko réalisait le quadruplet de Vita et metait définitivement son équipe hors du danger avant que l’imperturbable Makussu Mundele, très à l’aise dans son poste, ne clôture la série des cinq buts à la 86e mn.

Score finale, six buts à un pour l’ensemble des deux matches. Ce qui a permis à V club d’intégrer la phase de poules de la coupe de la Confédération africaine de football tandis que La Mancha a mis fin à son aventure, atteignant pour la première fois le troisième tour de la compétition après trois participations sans succès. Les Ponténégrins espèrent désormais redoubler d’effort au championnat national pour mieux se placer afin de retrouver la compétition africaine la saison prochaine.

Charlem Léa Legnoki

Légendes et crédits photo :

1- Florent Ibenge et son capitaine à la conférence de presse (Adiac) 2- Ghislain Tchiamas et son capitaine pendant la conférence de presse (Adiac) 3- Jean-Marc Makusu Mundele entre deux défenseurs de La Mancha pour son premier but (Adiac)

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
8 × 25 =