Confédération africaine de football : quatre arbitres congolais suspendus

0
192

Messie Nkounkou, Fitial Charel Just Kokolo (arbitres) ainsi que deux assistants, à savoir Armand Gildas Yamba et Blaise Botamba, ont été provisoirement interdits, à compter du 5 août, de toute activité liée au football sur le continent jusqu’à l’examen de leur cas par le jury disciplinaire.

Les Congolais ne sont pas les seuls ciblés puisque dans le lot, il y en a au moins  un qui a écopé d’une sanction à vie.  C’est le Ghanéen David Laryea (arbitre assistant) exclu à vie de toute activité liée au football de la Confédération africaine de football (CAF). Sept de ses compatriotes s’en sortent avec dix années de suspension. Il s’agit de Lathbridge Reginald, Eric Nantierre, Fleischer Cecil, Ouedraogo Dawood, Salifu Malik,  Theresa Akongyam et Joseph Wellington (instructeur technique).

D’autres arbitres suspendus comme les Congolais attendent de connaître prochainement la durée de leur peine. Ce sont  le Béninois Bello Aboudou; le Guinéen Baba Leno; le Sénégalais Daouda Gueyes; le  Malgache Hamada Nampiandraza; les Ghanéens Adii Prosper, Isaka Ayensu Afful, Anafo Nathan; le Libérien Yekeh Jerry ainsi que deux arbitres assistants dont Badiu Ibrahim (Ghana) et Aderito Marida Silva (Guinée Bissau).

En rappel, au mois de  juillet, le jury disciplinaire de la CAF avait sanctionné plus d’une dizaine d’arbitres.  Le  Kényan Marwa Range ( assistant) avait  écopé d’une exclusion à vie de toute activité liée au football de la CAF.  Le Togolais Yanissou Bebou (arbitre) et le Gambien Jallow Ebrima (assistant) avaient  respectivement écopé de dix ans de suspension de toute activité liée au football du continent. L’Ivoirien Denis Dembele (arbitre) avait pris pour six ans de suspension alors que  Le Burkinabé Boukari Ouedraogo (arbitre), le Malien  Moriba Diakité, le Mauritanien Demba Boubou et le Nigérien Maman Raja Abba Malan Ousseini (assistants) sont  privés d’activités liées au football du continent pendant une période de cinq ans.

Trois d’entre eux avaient des sanctions legères de deux ans seulement : les  Ivoiriens Coulibaly Abou (arbitre), Marius Tan et Bi Valère Gouho (assistants).

 

James Golden Eloué

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
26 − 10 =