Championnat national d’élite direct Ligue1 : l’AC Léopards garde le contact avec le leader

0
179

Les Fauves du Niari ont gagné la bataille mentale qui leur a permis de venir à bout de l’AS Otoho (1-0), le 28 mars à Madingou, en clôture de la 11e journée. Ils consolident ainsi leur place de dauphins (vingt-trois points), à deux unités du leader Diables noirs.

Dans le très attendu Léopards-AS Otoho, au cours duquel les occasions franches se comptaient du bout des doigts, le club de Dolisie a fait l’essentiel en très peu temps. Le coup de grâce est venu à la 16e mn, après un ballon perdu au milieu du terrain par Garcia Nkouka, le numéro 6 de l’AS Otoho. Hermann Lakolo, à la récupération, décale Kikasa Wamba, dont la passe en profondeur en première intention a fait le bonheur de Deldy Goyi. Le joueur de l’AC Léopards, pourtant bien surveillé, réussit à pivoter pour surprendre Wolfrigon Mongondza, sur le deuxième tir cadré des Fauves (1-0).  Ensuite, les Léopards de Dolisie sont passés en mode gestion.

Une tactique que les joueurs ont récitée à la perfection, puisqu’ils n’ont, en aucun moment, été mis en difficulté. Le but de Deldy Goyi qui vaut de l’or permet ainsi aux Fauves du Niari de signer leur première victoire de la saison dans un grand derby, après avoir perdu en février dans les mêmes installations, face au Club athlétique renaissance aiglons.  Il leur permet également de distancer désormais de quatre unités l’AS Otoho (dix-neuf points). « Il faut féliciter les enfants, parce qu’ils ont respecté les consignes. Nous savions bien que c’’était un match qui devrait se jouer sur le mental, au moment où il opposait les deux grandes équipes du Congo. Nous avons marqué un but et nous avons su gérer le match. A la mi-temps, l’AS Otoho a essayé de réagir, mais nous avons bloqué tous les compartiments », a commenté Pierre Mouzita, le coach adjoint de l’AC Léopards.

C’est la deuxième défaite de la saison de cette équipe après le 1-3 face aux Diables noirs à Brazzaville. l’AS Otoho doit revoir la copie afin d’aborder les autres rencontres dans les bonnes dispositions.

« Nous sommes rentrés timidement dans le match et cela nous a coûté un but. En première mi –temps, nous avons manqué de vigilance sur le but de Léopards, ensuite nous avons manqué de combativité. Vous savez, des matches contre des grandes équipes comme Léopards, ça se joue au mental. Nous n’avons pas su préparer les bonnes actions au bon moment. Je pense que si vous jouez de la sorte, c’est difficile de gagner. C’est à nous de travailler encore en vue de préparer la prochaine journée », a reconnu Alou Badara Diallo, l’entraîneur principal de l’As Otoho.

Cette formation reste toutefois sous pression de l’Etoile du Congo, qui a brillamment étrillé Tongo football club (4-0), améliorant son compteur à dix-huit points, soit un de moins que l’AS Otoho. Sa plus sérieuse rivale, l’équipe des Diables noirs, a gardé son fauteuil de leader en allant s’imposer devant Nico-Nicoyé à Pointe-Noire (3-0).

Le match des Léopards du 8 avril, à Madingou, déterminera peut-être le vrai leader. « Nous prenons match par match, en ce moment nous nous concentrons sur celui qui nous opposera à Patronage et celle contre les Diables noirs viendra après. Diables noirs est parmi les meilleurs clubs du Congo, mais je crois que ce jour-là, il y aura un grand match ici à Madingou », a  souhaité Pierre Mouzita.

Les autres rencontres de la journée ont vu La Mancha s’imposer devant La Jeunesse sportive de Talangaï (2-1). Le Club athlétique renaissance aiglons s’est incliné (2-3) face à Jeunesse sportive de Poto-Poto. V Club et Saint-Michel de Ouenzé ont fait jeu égal (1-1), puis l’AS Cheminots a battu le FC Kondzo (2-1).

 

 

 

James Golden Eloué

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =