Championnat national d’élite direct ligue1 : AS Otoho consacrée, Tongo FC rélégué

0
96

Championne du Congo en attendant la remise officielle du trophée, l’AS Otoho est assurée de disputer la ligue africaine des champions la saison prochaine pendant que Tongo Football club (FC) va descendre en division inférieure.

L’AS Otoho a officialisé sa victoire sur les réseaux sociaux. Selon les informations qui auraient fuité de sa dernière réunion, la Fédération congolaise de football (Fécofoot) aurait décidé de plus poursuivre ses compétitions. Elle aurait consacré l’AS Otoho, championne du Congo et aurait relégué Tongo FC en division inférieure en application de l’article 24 du  règlement du championnat national Ligue 1.

« Le nombre d’équipes du championnat national  d’élite direct ligue 1 pour la saison 2019-2020 est fixé à quatorze. A l’issue du championnat 2019-2020, la dernière équipe sera reléguée en division inférieure et l’avant dernière équipe jouera les barrages en aller et retour avec la deuxième équipe de la Ligue 2 », précise l’article 24.  « L’arrêt du championnat, pour quelque cause que ce soit ne saurait être évoqué pour la remise en cause de l’alinéa précédent. Dans ces conditions, le classement à la date de l’interruption de la compétition, seul comptera pour l’engagement à la ligue des champions de la Confédération africaine de football et à la relégation en division inférieure », ajoute le  même article.

La Fécofoot va confirmer sa position lors de sa prochaine réunion du comité exécutif. Le championnat national d’élite direct ligue 1 s’était arrêté au terme de la 22e journée. Le 24 avril, la Fécofoot avait décidé de proroger la période de suspension de ses compétitions alors que l’ AS Otoho était assuré du titre après sa victoire 2-0 sur Nico-Nicoyé. Depuis l’arrêt du championnat, les équipes engagées ont sorti des calculettes pour se rendre à l’évidence qu’à quatre journées de la fin, l’AS Otoho( cinquante-six points) devançait son poursuivant Diables noirs de quatorze points et ne pouvait en aucun cas être rattrapée ni dépassée . Son titre ne souffre alors d’aucune contestation. Ce ne sera pas pour la première fois que la Fécofoot arrête ses compétitions. Lors des saisons 2013-2014 et 2014-2015, les championnats s’étaient arrêtés après la phase aller. Les clubs ayant perdu patience d’attendre les deux derniers trimestres avaient décidé d’abréger ces deux saisons . Lors de ces deux saisons précitées, aucune équipe n’était descendue. Les clubs mal classés évoquaient, entre autres raisons que, le règlement de la compétition n’avait pas été adopté. Ce qui n’est pas le cas cette saison. La Ligue nationale de football a décidé d’appliquer son règlement.

Dernier du championnat avec onze points en 22 matches, Tongo FC a été frappé par  l’article 24 pour descendre la saison prochaine en ligue 2. Le club était déjà dans le dur. Même si la compétition se poursuivait, son espoir de se maintenir était très mince. Pour espérer jouer au moins les barrages, il lui fallait gagner toutes ses quatre rencontres et souhaiter en même temps que l’un de ses concurrents directs subisse quatre défaites. L’arrêt de la compétition arrangerait le Racing Club de Brazzaville en ligue 1 pour la deuxième saison d’affilée mais pas l’AS Cheminots obligée de passer par les barrages pour assurer son maintien parmi les clubs d’élite.  Le club ponténégrin affrontera le deuxième de la ligue 2. Selon la même source, la Fécofoot a décidé d’organiser au début de la saison prochaine un play –off qui mettra aux prises cinq clubs de Brazzaville, quatre de Pointe-Noire et un de Dolisie pour déterminer l’équipe qui va monter en ligue 1 la saison prochaine, ainsi que celui qui disputera les barrages face à l’As Cheminots.

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo :

l’AS Otoho, championne du Congo pour la troisième fois d’affilée/Adiac

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 + 16 =