BILAN DES CONGOLAIS DE LA DIASPORA EN 2017 : BULGARIE

0
186

 

Retrouvez le bilan des Diables rouges et des Congolais de la diaspora en Bulgarie

Bulgarie/1re division (Kévin Koubemba/CSKA Sofia, Rahavi Kifoueti et Karl Madianga/Lokomotiv Gorna Oryahovitsa)

5 novembre 2016 : c’est à cette date que Kévin Koubemba a inscrit l’unique but de sa saison (face à Eupen avec Saint-Trond), lui permettant ainsi d’éviter le cauchemar de tout attaquant ; la saison blanche but. Pourtant, cela ne suffit pas à relever le bilan de l’attaquant de 24 ans. Grand, rapide, technique et doté d’une belle frappe, le puissant gaucher doit faire beaucoup mieux.

A Saint-Trond, en 1re division belge, la greffe ne va jamais réellement prendre. Après entrées encourageantes, il est enfin titularisé lors de la 5e journée de Jupiler League. Mais au bout de 15 minutes, il est exclu, très sévèrement, et écope de 2 matchs de suspension. Puis reste à l’écart 4 matchs, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Enfin titulaire face à Eupen, le 5 novembre, il marque l’unique but de sa saison, mais ressort du groupe, /définitivement après un dernier match le 26 novembre. A la reprise, il n’est même pas dans le groupe jusqu’à son transfert au CSKA Sofia.

Avec le club bulgare, il signe pour 2 ans et demi. Lors des 6 dernières journées de la saison régulière, il débute à 4 reprises et entre 2 fois en jeu. Sans faire trembler les filets. En play-offs, il ne joue que 5 fois sur 10 matchs (2 comme titulaire, 1 passe décisive), laissant un goût très amer à cette saison 2016-2017. Mais sans son apport, le CSKA Sofia s’est qualifié pour le 3e tour de qualification de la Ligue Europa.

Si leur collaboration se poursuit, l’ancien Amiénois aura l’occasion, après une préparation estivale complète, de gagner sa place en club pour revenir toquer à la porte de la sélection. Une porte qui s’est logiquement, au vu de ses statistiques, fermée pour lui lors du stage de Lisses. La Ligue Europa serait une belle vitrine pour la rouvrir.

Avec 8 buts (et 1 passe décisive) en 27 matchs du championnat bulgare, Rahavi Kifoueti boucle la plus belle saison de sa carrière en termes statistiques. Egalement buteur à une reprise en Coupe, il termine meilleur buteur du Lokomotiv Gorna Oryahovitsa. Malgré son apport, le modeste club retourne en 2e division.

Ailier droit percutant et travailleur, Kifoueti, 28 ans, devrait bénéficier de quelques pistes intéressantes durant l’été. Lui souhaite en tous cas quitter la Bulgarie, après deux saisons passées dans ce championnat parfois étrange.

Alors qu’il n’était pas présélectionné, l’ancien Havrais, où il a été formé, a aussi convaincu Sébastien Migné de l’intégrer au stage de préparation des Diables rouges. A Lisses, Kifoueti a favorablement étonné le staff par son travail et son investissement. Pas suffisamment, visiblement, pour aller à Kinshasa, mais le message semble clair : s’il est régulier, il reviendra en sélection, lui qui ne compte qu’une seule sélection officielle (ndlr : Congo-Kenya en juin 2015). A l’époque, Claude Le Roy, pas très chaud, avait convaincu de le prendre par son adjoint, Sébastien Migné.

Au Lokomotiv, Kifoueti accueille, en janvier, Karl Madianga, qui a le même agent que lui. Le milieu défensif franco-congolais (il serait originaire des deux rives), formé au Mans et passé, sans grand succès, à Saint-Etienne, vient se relancer après six mois d’inactivité.

Ancien international chez les jeunes français (il avait disputé un match amical face aux Diables rouges U17, à Auxerre, pour la préparation des deux équipes au Mondial 2011), Madianga, 23 ans, met quelques semaines à retrouver une condition physique suffisante, puis fait ses premiers pas, le 2 avril, lors de l’ultime journée de la saison régulière.

En play-down, il dispute 8 des 10 matchs du Lokomotiv et laisse entrevoir des qualités de récupération, mais aussi de relance et de percussion. Avec une passe décisive, face à Montana lors du dernier barrage (perdu par le Lokomotiv). Encore sous contrat, Madianga aurait tout intérêt à retrouver rapidement un club à l’étage supérieur (en Bulgarie ou ailleurs) pour continuer sur sa lancée et enchaîner, enfin, des matchs sur une saison complète.

Bulgarie/2e division (Rodrigue Nanitelamio)

Difficile de dresser le bilan de la saison de Rodrigue Nanitelamio, défenseur de 21 ans. Au Spartak Pleven, relégué en 3e division à l’issue de la saison, il n’a presque pas joué depuis son arrivée, en février, en provenance du CF Vilanova (division régionale catalane) : 5 matchs, dont 4 titularisations, sur les 12 journées restantes.

N’avait-il pas le niveau ? Les choix techniques étaient-ils toujours objectifs ? A lui d’apporter, avec son mètre 95, des éléments de réponse la saison prochaine.

 

Camille Delourme

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
22 − 10 =