BILAN DES CONGOLAIS DE LA DIASPORA EN 2015 : LIGUE 2 FRANCE

0
171

En Ligue 2, comme ailleurs, le rideau est baissé sur cet exercice 2014-2015. Rétrospective des prestations des Congolais engagés.

Arnold Bouka Moutou (SCO Angers)

Arrivé en janvier 2012 en provenance de l’AC Amiens, Arnold Bouka Moutou signait alors son premier contrat professionnel à l’âge de 23 ans. Trois ans plus tard, le latéral gauche participe activement à la montée du SCO en Ligue 1 avec 30 matchs de championnat et 1 match de Coupe de la Ligue.

Pour relever le défi de la Ligue 1, le SCO compte sur son défenseur international congolais qui est lié jusqu’en juin 2017. Si son agent devrait logiquement être approché par des clubs de Ligue 1, après les bonnes prestations de Bouka Moutou depuis deux saisons, le natif de Reims aurait tout intérêt à rester à Angers où il bénéficiera d’un temps de jeu conséquent pour continuer sa progression. Ajoutons que la nouvelle règle de la LFP, qui réduit de 3 à 2 le nombre d’équipes reléguées en fin de saison, joue en faveur d’Angers, dont l’objectif sera le maintien en Ligue 1.

Hugo Konongo (Clermont Foot)

Arrivé sur la pointe des pieds en provenance d’Evian-Thonon, Konongo signe un contrat amateur en Auvergne. Et dans un contexte agité, puisque Clermont fait le buzz, durant l’été 2014, en engageant la Portugaise Helena Costa. Qui ne deviendra pas la première femme à entraîner un club pro français, puisqu’elle renonce au poste. Mais c’est finalement sous les ordres de Corinne Diacre que l’ancien Bordelais devient le premier Congolais entraîné par une femme.

Des débuts assez anonymes malgré trois matchs (3 comme titulaires) lors des 6e, 7 et 8e journées pour un bilan correct d’un succès, un nul et un revers. Alors que le club traverse une période de turbulence, il disparaît du groupe entre septembre et janvier, se contentant de quelques apparitions avec la réserve.

Il refait surface fin janvier et convainc, sur son côté gauche, pour finir sur un bilan de 19 matchs, dont 17 comme titulaire, et deux passes décisives. Sérieux défensivement, tranchant offensivement, il possède, malgré ses 23 ans, une marge de progression certaine. Mais alors que Clermont lui propose un contrat de 3 ans, le latéral gauche choisit de signer à Créteil. Désormais professionnel, il a retrouvé, lundi dernier, la sélection nationale, lui qui avait joué quelques minutes lors du match amical Congo-Angola de novembre 2012.

Bruce Abdoulaye (US Orléans)

Après un exil, réussi, de deux saisons en Azerbaïdjan (60 matchs, 2 buts et une place de vice-champion), le défenseur polyvalent revient en France et signe pour un an à Orléans. Aligné tantôt à gauche, tantôt dans l’axe, il livre une saison pleine avec 30 matchs de championnat, 1 en Coupe de la Ligue et 1 en Coupe de France.

Mais l’ancien joueur de Clermont, malgré son expérience en Ligue 2 (100 matchs avec Clermont puis Metz) ne parviendra pas à aider son club à se maintenir. Capitaine à trois reprises et expulsé lors de la 37e journée, il est en fin de contrat.

Auréolé d’un premier contrat pro à l’été 2013, Tobias Badila s’était fait une petite place sur le côté gauche avec 7 matchs en 2013-2014 (6 comme titulaire). Un an après, le natif de Dijon n’a pas vraiment fait mieux cette saison avec 8 matchs, mais seulement 5 titularisations. Il a certes inscrit le premier but de sa carrière en pro lors de la 12e journée et délivré une passe décisive lors de la 6e.

S’il a pris part à deux matchs de Coupe de la Ligue, il n’a joué qu à huit reprises avec la réserve de l’ASNL pour un bilan de 18 matchs. Sous contrat jusqu’en juin 2016, il devra franchir un palier cette année.

Christopher Missilou (Stade Brestois)

L’ex futur grand espoir du football auxerrois était arrivé dans la plus grande discrétion à Brest, où il s’engage avec la réserve, après une saison bien fade à Evry (11 matchs et 1 but en CFA2). Ses prestations (24 matchs, 1 but), et quelques absences chez les pros, lui offrent trente minutes de jeu en Ligue 2. Finalement peu pour un joueur qui compte, à seulement 22 ans, 7 apparitions en Ligue 1 (saison 2011-2012), plus de 80 matchs de CFA et plusieurs sélections en équipe nationale.

Camille Delourme

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
4 × 7 =