BILAN DES CONGOLAIS DE LA DIASPORA EN 2015 : BELGIQUE, RÉPUBLIQUE TCHÈQUE ET SUISSE

0
94

Francis N’Ganga (Sporting Charleroi/Belgique)

Collectivement, c’est une année plus que satisfaisante, puisque les Zèbres se sont qualifiés pour le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. Pour Francis N’Ganga, cette saison 2014-2015 n’aura pourtant pas été un long fleuve tranquille.

Après une saison presque blanche après sa rupture des ligaments croisés en octobre 2013, le back gauche des Carolos débute la saison suivante avec le brassard au bras. Mais entre les résultats moyens de son équipe et son départ en sélection nationale, il perd son titre de capitaine. Puis sa place lorsqu’il revient, blessé, d’Afrique du Sud.

Charleroi enchaîne les victoires et lui ne joue plus. Héros de la qualification au Soudan, il fait une bonne CAN. Mais retrouve le banc à son retour. Élément d’expérience, il va finalement reprendre sa place pour les play-offs (7 matchs joués sur 10). Mais termine cette saison par une contracture à la cuisse qui le privera du Kenya…

Dzon Delarge (Slovan Liberec/République tchèque)

En remportant la Coupe nationale, Dzon Delarge et le Slovan Liberec ont conclu sur une note positive leur saisonui a longtemps été un chemin de croix. Car le champion 2012 a lutté pour le maintien jusqu’à fin avril. Finalement douzième, le Slovan disputera la Ligue Europa l’an prochain.

Joueur de caractère, aimé par les supporteurs, parfois moins par son entraîneur, l’ancien joueur de Coton Sport a parfois été écarté du groupe et ne totalise que 19 matchs (sur 30) en championnat dont 17 comme titulaire. Aligné à gauche ou à droite, il ne rechigne jamais à défendre. Mais totalise tout de même 6 buts et 1 passe décisive. Un bilan correct auquel il faut ajouter 2 buts en Coupe de Tchéquie et 1 en Ligue Europa.

Franci Litsingi (FK Teplice/République tchèque)

Après une saison au top (14 buts et 6 assistances) en 2013-2014, Franci Litsingi n’est pas parvenu à confirmer. L’ancien buteur des Diables noirs, aligné au milieu de terrain dans son club, termine la saison avec 4 buts et 4 passes décisives en 24 matchs. Des statistiques qui ne traduisent toutefois pas son influence dans le jeu de Teplice.

Devenu titulaire en sélection lors des éliminatoires, il est cantonné sur le couloir droit, où son travail défensif l’empêche d’exprimer sa justesse technique (comme sur le but de Bifouma au Nigeria). Il finira la CAN blessé moralement par l’attaque dont a été victime sa famille à Kinshasa. Âgé de 28 ans, il est en fin de contrat à Teplice.

Ulrich Kapolongo (FK Teplice/République tchèque)

Relancé à Teplice après une saison difficile à Qarabag (2 buts en 12 matchs), Ulrich Kapolongo n’aura guère fait mieux en République tchèque : 16 matchs, dont 5 comme titulaire, et 1 petit but lors de l’avant-dernière journée. Meilleur buteur en Jordanie, avant son départ pour l’Azerbaïdjan, l’international congolais n’est pas assez réaliste pour s’imposer en Europe. Pour l’instant.

Donneil Moukanza (Zbrojovka Brno/République tchèque)

Après un transfert raté à Mlada Boleslav, l’ancien joueur d’Ivry pose ses bagages à Brno. Âgé de 24 ans, le milieu offensif rend, 8 mois plus tard, une copie mitigée : 15 apparition et 1 but. Capable de gestes de classe, il manque de constance. Encore sous contrat pour deux ans, il n’est cependant pas certain qu’il reste à Brno l’an prochain.

Igor Nganga (FC Aarau/Suisse)

Difficile de parler de bilan favorable quand votre équipe est reléguée et affiche un bilan de 6 victoires, 12 nuls et 18 défaites. Avec 32 matchs de championnat à son poste de latéral droit (pour 2 buts marqués) et 4 matchs de Coupe de Suisse, Nganga a été un des cadres de son équipe, sans pouvoir infléchir la trajectoire descendante d’Aarau.

Régulièrement aligné durant les éliminatoires, il n’a pas joué durant la CAN et n’a pas été convoqué face au Kenya. En club, Igor Nganga retrouvera la 2e division, après quatre ans dans l’élite. À moins que le défenseur de 28 ans, sous contrat jusqu’en 2016, ne trouve un autre point de chute.

Camille Delourme

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =