BILAN DES CONGOLAIS DE LA DIASPORA EN 2015: ANGLETERRE, BELGIQUE, ÉCOSSE ET GRÈCE

0
134

Alors que les championnats européens s’achèvent, les uns après les autres, les bilans personnels tombent. Parfois brillants, souvent satisfaisants ou décevants. Rétrospective.

Amine Linganzi Koumba (Gillingham/Angleterre)

Libéré de son contrat le 10 mars, Amine Linganzi a mis fin à une saison hachée par les blessures à répétition (adducteurs) : seulement 7 matchs de championnat de 3e division anglaise lors de la saison 2014-2015. Dont trois titularisations.

Il y a deux ans, dans ces mêmes colonnes, l’ancien Stéphanois pensait en avoir terminé avec la pubalgie qui avait gâché son passage à Blackburn. Sa première saison à Gillingham semblait confirmer cette tendance (20 matchs en 2013-2014). Las, le milieu de 25 ans a été rattrapé par son corps et est actuellement en France pour se soigner. Et trouver, à 100% de ses moyens, un nouveau challenge pour l’exercice 2015-2016.

Yannick Loemba (Mons/Belgique)

La « révélation » de cette saison 2014-2015 en Europe, puisque sa bonne saison lui a ouvert les portes de la première division ; le milieu offensif a signé pour deux ans avec Ostende, le 9 avril dernier.

Arrivé à Mons après une saison compliquée au Whiter Star (8 matchs et 3 buts), le natif de Brazzaville a réalisé la meilleure saison de sa carrière avec 9 buts, 10 passes décisives et une capacité à dynamiter les défenses adverses. Droitier, il s’éclate sur le côté gauche de sa défense et sans la relative maladresse de son coéquipier Bison Gnohéré, Loemba aurait pu ajouter une bonne poignée d’assistances à ses statistiques personnelles.

Profitant de la mise en faillite du RAEC Mons, Ostende a donc flairé la bonne occasion pour récupérer le joueur de 25 ans sans dépenser le moindre euro. Amoureux du beau geste, parfois au détriment de l’efficacité, il devra désormais s’imposer à l’étage supérieur. Ce qui l’aidera à gagner sa place en sélection nationale.

Jordan Massengo (Mons/Belgique)

À un poste moins exposé que son coéquipier, le milieu défensif peut également se targuer d’une belle saison : 31 matchs de championnat. Et une influence importante que résume Yannick Loemba : « Jordan, c’est l’élément clé de notre saison. Avec son impact physique, c’est le premier rempart de notre système défensif. Mais avec son bagage technique, c’est aussi la lance de rampement de notre jeu ».

Il faut en effet rappeler que le natif de Saint-Mandé a d’abord été formé au poste de milieu offensif à Istres (33 matchs et 2 buts en Ligue 2 entre 2009 et 2013), avant de reculer au poste de relayeur à Besançon (prêté en 2011-2012 pour 20 matchs de National) et à Vannes (21 matchs de National en 2013-2014).

A 25 ans, c’est donc un milieu de terrain moderne qui se retrouve sur le marché des transferts. Et probablement pas pour longtemps.

Dominique Malonga (Hibernian/Ecosse)

Quatrième meilleur buteur de son championnat avec 13 buts (et 3 passes décisives en 24 matchs), Dominique Malonga peut être satisfait de son bilan. Auquel on peut ajouter 3 matchs et 2 passes décisives en Coupe d’Écosse et 3 buts en 2 matchs de Coupe de la Ligue.

À titre personnel, la saison de l’attaquant formé à Monaco est satisfaisante. Mais collectivement, Hibernian n’est pas parvenu à monter en première division. Ce qui restreint les chances de voit l’ancien joueur du Torino porter les couleurs du club écossais l’an prochain.

À 26 ans, Dominique Malonga n’a plus le temps : il doit désormais prouver qu’il a le niveau d’une première division européenne. Depuis des débuts prometteurs au Torino en 2007-2008 (1 but en 9 matchs, à 19 ans), l’international congolais a souvent brillé à l’étage inférieur (8 buts à Cesena en 2009-2010, 10 buts à Vicenza en 2012-2013, 5 buts à Murcie, 2e division espagnole, en 2013-2014), sans parvenir à faire de même en première division (2 buts en 35 matchs avec Cesena entre 2010 et 2011).

À lui désormais de s’imposer en club comme en sélection pour ne pas finir, dans quelques années, avec une gênante étiquette d’ancien futur espoir. Qui n’aura jamais confirmé.

Delvin Ndinga (Olympiakos/Grèce)

Prêté pour la deuxième saison consécutive par Monaco, Delvin Ndinga a agrémenté son palmarès d’une seconde couronne de champion. Une moisson qui n’est d’ailleurs pas terminée puisque l’Olympiakos est également en course pour le doublé Coupe-championnat (la finale aura lieu le 23 mai face à l’AO Xanthi).

Quart de finaliste de la CAN 2015, champion de Grèce et probable vainqueur de la Coupe : le bilan est bon pour l’international congolais. Seul bémol, un parcours européen moins abouti que l’année précédente (élimination en 8e de finale de la Ligue des champions face à Manchester United). Rappelons que le club du Pirée avait terminé 3e de son difficile groupe de Ligue des champions (Atletico Madrid, Juventus, Malmö) puis avait été sorti en 16e de finale de la Ligue Europa par les Ukrainiens du Dnipropetrovsk.

À la décharge de l’Olympiakos, la Juventus, battue en Grèce lors de la 3e journée, s’est qualifiée en finale de la Ligue des champions. Et les Ukrainiens se sont hissés en finale de la Ligue Europa.

À titre personnel, la saison de Ndinga se chiffre à 17 matchs de championnat (1 but et 1 passe décisive), 6 matchs de Ligue des champions (1 but face à la Juventus de Turin) et 4 matchs de Coupe de Grèce.

En fin de prêt dans la capitale hellène, le champion d’Afrique 2007 n’a plus qu’un an de contrat à Monaco. On devrait savoir rapidement si le club de la Principauté compte sur lui l’an prochain. Dans la presse française, son nom est cité du côté de Rennes et Saint-Etienne. Une autre option serait de rester à l’Olympiakos pour continuer à jouer la Ligue des champions et à inscrire des lignes supplémentaires sur l’un des plus beaux palmarès du football congolais.

Bernard Itoua (Platanias/Grèce)

Avec 28 matchs (1 passe décisive), Bernard Itoua a contribué au maintien du Platanias Chiana, promu en début de saison. Le défenseur central de 26 ans aura donc l’occasion de disputer une nouvelle saison en première division grecque. À Chiana ou d’ailleurs…

Depuis la retraite de Christopher Samba, Bernard Itoua est probablement le défenseur central congolais le plus expérimenté avec des expériences en première division française (2 matchs), bulgare (1 matchs), israélienne (28 matchs, 3 buts et une victoire en Coupe d’Israël) et donc grecque (28). Un parcours auquel il faut ajouter un passage en 3e division allemande (20 matchs avec Elversberg).

Malgré ce vécu, le natif de Blois, formé à l’AJA, n’a pas réussi à faire son trou en sélection nationale. Il ne fut en effet pas retenu à la CAN par Claude Le Roy. Et son retour ne semble pas d’actualité. Ce sera donc le challenge du joueur l’an prochain : montrer qu’il a sa place chez les Diables rouges.

Camille Delourme

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Résoudre : *
11 × 13 =